Grainothèque de la Haute Vallée de l’Aude

Initiative en Haute vallée de l’Aude

Bienvenue sur la page de « Ceux qui sèment la graine »

en partenariat avec grainotheque.fr



Le but :
Accéder à des semences bio adaptées au climat et au terroir local pour diffuser des plantes plus résistantes et productives naturellement tout en préservant la biodiversité.

Mais encore :
Rencontrer d’autres jardiniers pour un partage d’infos, de pratiques vivantes et la possibilité de se retrouver pour des échanges de graines et faire ensemble la mise en sachet : convivialité assurée !

En parcourant les différentes pages consacrées à la culture des plantes et la récolte de leur graines vous disposerez des bases théoriques pour vous lancer vous aussi dans la pratique et/ou vous perfectionner.

Afin de rester au courant des nouveautés, un calendrier d’ateliers concrets et efficaces pour avancer ensemble est disponible ici.

Nous sommes heureux d’accueillir vos questions, suggestions, demandes ou offres via ce lien de contact.

Vous pouvez vous aussi créer des grainotheques !
Contactez-nous afin de co-créer.

Une remarque concernant une grainotheque ?
Contacter le référent concerné :

– Villelongue et Limoux : Gundi 06 86 01 01 20
– Alet-les-Bains et Luc-sur-Aude : Aurélien 06 75 96 07 38
– Espéraza : Johan 06 29 94 93 22
– Quillan : Patrice 06 80 93 61 01

Un petit mot sur les grainothèques
Comment ça fonctionne et pourquoi ?

Tout simplement :
Servez vous, cultivez, récoltez des légumes et des semences, redonnez vos semences à la grainothèque et à vos amis jardiniers, parlez-en autour de vous !

Quelles graines et variétés partager ?
Toutes les graines : légumes, fruits, fleurs. Ramenons au jardin la plus grande biodiversité possible ! Les variétés anciennes, les variétés traditionnelles de nos terroirs sont les plus en péril. Ensemble nous pouvons préserver et faire vivre ce patrimoine en proie à l’homogénéisation et à l’agriculture mono-culturale intensive. A savoir que la plupart de nos légumes, même en bio, même au marché, même en AMAP, même les fleurs des fleuristes sont la plupart du temps des hybrides F1 dont les graines donnent des plantes qui dégénèrent ! Dans le doute, il vaut mieux s’abstenir de les cultiver ; merci donc de ne pas redistribuer des variétés provenant d’hybrides F1.

Les graines doivent provenir de culture paysanne : sans produit chimique de synthèse, selon les règles de l’agriculture bio.

Tout jardinier que nous sommes, émerveillé par le prodige qu’une graine semée se multiplie en centaines et milliers, souhaite savoir que ce qu’il sème, ce qu’il va chérir durant des semaines et des mois sera savoureux et abondant afin de récolter et nourrir ses proches de couleurs, de santé et de beauté.
C’est pourquoi ceux qui sèment s’engagent à certifier et indiquer les informations suivantes sur les sachets en fonction de leur expérience pour que celui qui se sert d’un sachet de graines sache à quoi s’attendre :
Dans la gamme « en herbe », la graine est peut-être croisée avec d’autres variétés et vous n’êtes pas assuré de récolter exactement le légume indiqué sur le sachet. Vous êtes au courant et donc vous engagez votre responsabilité en choisissant cette gamme.
Cette gamme a le charme d’être sans prétention et de permettre à toute personne qui veut partager ses semences de pouvoir le faire. Nous avons tous commencé par là.
Ainsi en pratiquant, on peut s’améliorer et passer au bout d’une ou deux saisons en gamme supérieure et agrandir le choix de variétés fiables et résistantes.

—————————————————

Gamme semeur en herbe

Nom de la variété :
Localité :
Nature du sol : argilo calcaire, limoneux sableux…
Nom du jardinier / coordonnées
Année de récolte

Étiquettes téléchargeables ici (rajouter conseils pour ensacher et dimension)
—————————————————

Puis, si vous pouvez renseigner les informations suivantes, vos sachets passent en gamme amateur. Si vous connaissez la distance qu’il y a eut entre les variétés pouvant se croiser ainsi que le nombre de portes-graines cultivés, il y a de fortes chances que la variété soit bien conservée et qu’un jardinier qui choisit vos sachets récoltera le légume souhaité : c’est le but de la démarche, car de la qualité dépend la pérennité de la grainothèque.
Si vous suivez les conseils de bases pour la culture des semences et les appliquez avec méthodologie, vous verrez que c’est très simple.

Gamme amateur

Lot de graine rafraîchi
Nom de la variété
Nature de sol : argilo calcaire, limoneux sableux…
Localité / climat
Nom du jardinier / coordonnées
Année de récolte
Origine de la semence
Distance respectée et indiquée entre les variétés :
Nombre de portes-graines pour diversité génétique : mini : réel :

Étiquettes téléchargeables ici
—————————————————

Pour réussir ses graines :

1) Savoir cultiver des plantes ! Légumes, fleurs, aromatiques…
Pour cela le plus simple et efficace c’est de prendre conseil auprès des jardiniers proche de chez vous ou de votre maraîcher.

Pour les passionnés qui souhaitent approfondir leurs connaissances et compréhension de la vie du sol, et une vision holistique des plantes, insectes « maladie » fertilité
Lien sur page : vidéo à voir

2) Les bases de la culture de semences :

Commencez par faire des graines de plantes que vous savez déjà bien cultiver.

Réservez une partie de votre jardin uniquement pour la culture des semences : ce peut être 5 à 10m2 pour commencer.

Respectez des distances entre variétés pour éviter des croisements et ainsi préserver votre variété.

Cultiver suffisamment de portes-graines d’une même variété pour favoriser un brassage génétique.

Un tableau résume les distances entre variétés et le nombre de portes-graines minimum ainsi que la surface nécessaire.

3) Afin d’adapter vos variétés préférées à votre terroir (climat et sol) voici quelques règles très simples :

-Favorisez un sol fertile, vivant, riche en vie microbienne mais nourrissez 2 fois moins la parcelle réservée aux semences que la parcelle pour vous nourrir. Ainsi les graines récoltées seront 2 fois plus productives lorsque vous les cultiverez l’année d’après dans une terre plus riche.

-Arrosez les plantes abondamment au moment de leur plantation puis laisser le porte-graine « se débrouiller » afin qu’il aille chercher des ressources dans sa génétique et renforcer ses capacités d’adaptation au milieu environnant. Ainsi les graines que vous récolterez seront génétiquement mieux adaptées à la culture naturelle dans votre jardin pour la saison suivante. Elles seront plus résistantes au manque d’eau et/ou excès d’eau ainsi qu’aux maladies.
Bien sûr, en cas de forte sécheresse ou de risque que la plante meure d’une maladie, aidez-la !

-Si possible prenez les graines de tout vos portes-graines d’une même variété et mélangez-les afin que dans vos sachets il y une diversité génétique à semer, ce qui favorise la santé et résistance de vos plantes.

Eviter de récolter des graines provenant de plantes qui ont passé toute leur vie dans une serre. En effet les U.V ne traversent pas les bâches plastiques et ne viennent pas stimuler convenablement l’immunité des plantes, privant ainsi la graine d’informations utiles pour les prochaine générations.

Voici un exemple d’organisation du jardin applicable chez vous pour vous lancer simplement

4) Puis vient le moment de la récolte :
Voici un lien pour les détails techniques.

Après la récolte il faudra nettoyer les graines, les trier, les sécher et les stocker.

Réservez une partie de vos semences pour vous et les 3 prochaines saisons
et une autre partie afin d’échanger et/ou redonner des graines à la grainotheque proche de chez vous.

Ces étapes ci-dessus peuvent se faire lors d’ateliers que nous organisons sur demande.

Très important : faire un suivi de vos cultures en notant le nom de la variété et son origine sur chaque étape : du semis au stockage des nouvelles graines pour être certain que la graine soit bien de la variété annoncée.

Tout au long de l’année, accédez à des rencontres et à de la formation. (lien ici du calendrier)

Ensemble, Semons la Vie !